Passer au menu Passer au contenu

Vous êtes sur le site UPA DI, mais nous vous avons localisé dans la région : ###detected_region###

Appui à la plateforme régionale des organisations paysannes d’Afrique centrale

2013-2016

Le PAOPA (2009-2017) vise à renforcer les capacités institutionnelles des organisations paysannes (OP) régionales et nationales en Afrique, ainsi que leur rôle dans l’élaboration des politiques sectorielles et dans la mise en œuvre des projets de développement agricole. La première phase du PAOPA, de 2009 à 2012, était une phase pilote durant laquelle les réseaux régionaux impliqués, à savoir le Eastern Africa Farmers Federation (EAFF), la Plateforme régio-nale des organisations paysannes d'Afrique centrale (PROPAC), le Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA) et le Southern African Confederation of Agricultural Unions (SACAU), ainsi que la Pan-African Farmers’ Organisation, l’Organisation paysanne panafricaine (PAFO) ont agréé l'importance d'avoir une deuxième phase du Programme pour consolider sa viabilité et son impact. La phase pilote du PAOPA a contribué à renforcer la coopération avec un autre réseau des OP africaines, l’Union maghré-bine des agriculteurs (UMAGRI), qui représente les producteurs agricoles d’Afrique du Nord.

La phase principale de cinq ans (2013-2017) du PAOPA appuiera des organisations paysannes nationales (OPN) dans 45 pays africains, incluant l’Afrique du Nord, à travers les cinq réseaux régionaux, à savoir EAFF, PROPAC, ROPPA, SACAU, UMAGRI ainsi que la PAFO au niveau continental. Ces réseaux régionaux travailleront en partenariat avec leurs organisations membres au niveau national.

Le but du PAOPA est d’améliorer les moyens d’existence et la sécurité alimentaire des producteurs ruraux pauvres en Afrique centrale. 

Plus précisément en lien avec la PROPAC, l’objectif global de la deuxième phase du Programme est de la transformer, elle et ses six OPN membres en Afrique centrale, en entités matures, autonomes, caractérisées par une démocratie et bonne gouvernance interne, capa¬bles de représenter leurs membres et d’encadrer les producteurs membres dans leurs entre¬prises agricoles.

La phase principale du PAOPA vise à : i) renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles des organisations paysannes (OP); ii) renforcer les OP dans le domaine de l’élaboration des politiques agricoles et du plaidoyer; iii) renforcer les compétences entrepreneuriales des OP et leur participation aux chaînes de valeur agricoles; iv) renforcer l’implication de la Panafrican Farmes Organization (PAFO) dans les processus d’élaboration et de négociation des politiques liées à l’agriculture et au développement rural à l’échelle continentale et internationale.

Partenaire terrain

PROPAC

Bailleurs de fonds

Commission européenne (CE).
Fonds international de développement agricole (FIDA)
Agence suisse pour le développement et la coopération (SDC)
Agence française de développement (AFD)