Passer au menu Passer au contenu

Vous êtes sur le site UPA DI, mais nous vous avons localisé dans la région : ###detected_region###

UPA Développement international (UPA DI) a été fondée le 8 janvier 1993 par l’Union des producteurs agricoles (UPA) Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre du Québec. Promouvant un modèle de « coopération de paysans à paysans », UPA DI a su mettre à profit l’expertise de l’UPA, une institution au cœur du développement du milieu rural québécois depuis 1924. L’UPA et ses fédérations affiliées gèrent quotidiennement une vingtaine d’outils d’information sur les marchés ainsi que plusieurs systèmes collectifs de mise en marché des produits agricoles pour une valeur annuelle à la production d’environ 4,7 milliards de dollars canadiens. Son affiliation à la Fédération canadienne d’agriculture (FCA) Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre lui ouvre les portes d’un réseau mondial d’échanges et de réflexions.

En 2002, le réseau d’UPA DI a été enrichi par la création d’AgriCord Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, une alliance internationale qui regroupe aujourd’hui dix organisations de coopération internationale appartenant à des organisations de producteurs agricoles. Cinq ans plus tard, AgriCord mettait sur pied le programme Paysans contre la pauvreté, qui permet d’appuyer des organisations professionnelles agricoles dans plus de 60 pays du Sud.

En 2004, l’Alliance agricole internationale a permis d’associer l’expertise d’UPA DI à celle de deux autres organisations reconnues dans le milieu québécois du développement international, le Centre d’étude et de coopération internationale (CECI) Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre et la Société de coopération pour le développement international (SOCODEVI) Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Le 15 octobre 2012, à Rome, le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre et le président général de l’Union des producteurs agricoles (UPA) signaient un protocole d’accord de collaboration. Cette entente vise la mise en œuvre « d’actions communes visant à promouvoir le développement d’une agriculture familiale : performante, économiquement viable, socialement solidaire, équitable et durable, structurée au sein d’organisations professionnelles et insérée dans le marché ». Par cet accord, la FAO reconnaît que la sécurité alimentaire mondiale repose sur la capacité des agriculteurs à nourrir la planète et que pour y parvenir, ils doivent pouvoir compter sur des politiques agricoles locales, régionales et nationales équitables favorisant le développement d’une agriculture familiale.

Voir notre ligne du temps